Quelle est la vraie valeur d’une photographie d'art en 2019 ?

Quelle est la vraie valeur d’une photographie d'art en 2019 ?

Si je vous propose d’accrocher un tirage original de Marc Riboud, Daido Moriyama, Nobuyoshi Araki, Robert Doisneau ou Ansel Adams dans votre salon ; Cela vous parait peu réaliste pour ne pas dire impossible n’est-ce pas ? Des photographies aussi iconiques semblent inabordables. Mais est-ce la réalité en salle de ventes de nos jours et que doit-on penser face aux tarifs de la photographie contemporaine ?

Progression de la valeur

La cote des photographies historiques et en particulier les “hard images” (Daguerretoypes, Ambrotypes et Ferrotypes) n’a cessé d’augmenter ces 5 dernières années, atteignant pour certaines jusqu’à 4000% de progression. Une augmentation dont le motif reste inexpliqué; popularisation des procédés anciens, médiatisation des trésors trouvés pour 10$ et revendus plusieurs millions comme les photos de Billy the Kid ou Jesse James, augmentation du nombre de collectionneurs ou entrée des institutions dans les acquisitions, cela restera un mystère.

Même constat du coté de la photographie contemporaine, on peut citer Phantom de Peter Lik, 6 500 000 $ ou Rhein II (1999) de Andreas Gursk pour 4 338 500 $ ou encore Untitled # 96 (1981) de Cindy Sherman pour 3.890.500$. Il est dit que certaines de ces photos ont même été revendues pour un montant supérieur dans le cadre privé.

Coté contemporain ces photographies ne comportent pourtant aucun élément justifiant une telle valeur. Pas d’événement historique, pas de portrait de personnalité et même pas vraiment d’intérêt visuel ou technique sauf si on est passionné par la photo touristique et l’herbe dupliquée. Cela ne peut rien être d’autre que de la spéculation, du montage financier et de la création de monnaie d’échange.

On peut alors légitimement se demander quel est le vrai tarif raisonnable et non spéculatif pour acheter une photographie célèbre ou le tirage d’un photographe contemporain à succès en 2019.

Les ventes

Je me suis donc rendu sur le site de Westlicht Photo Auction dont les photographies présentées sont pour la plupart suffisamment célèbres pour en faire un quelques déductions. Il est notamment possible de consulter librement les catalogues des ventes avec l’estimation mais également le prix d'adjudication.

On ne peut que découvrir avec surprise que de nombreuses photos célèbres se sont précédemment vendues à moins de 10.000€ et que mêmes les plus importantes ne dépassent pas 50.000€ pour une grande majorité. Certes il n’est pas toujours question de tirage unique ou de négatif mais est-ce le cas pour la photographie contemporaine ?

Quelques exemples :

Screenshot_127.png
Screenshot_136.png
Screenshot_135.png

Constat

Comment justifier de vendre une photographie contemporaine plus cher que les photos qui ont marqué l’histoire et tirées en faible quantité. Il y a certes le fait de vouloir vivre de son art à notre époque et également le coût du tirage sur des supports qui ne sont pas les mêmes qu’autrefois mais les acheteurs nous donnent un indicateur important : le budget moyen justifié. De plus n’oublions pas que nous produisons un nombre considérable de bonnes photos de nos jours, comment seront expertisées ces photos à l’avenir ? Chacun pourra désormais se faire un avis sur le montant qu’il souhaite allouer à l’achat d’une photographie qu’elle soit contemporaine ou antique.

Une chose est certaine, la spéculation promise par certain(e)s au sujet de leurs photographies n’a pas eu lieu. On peut notamment voir le nombre de photos de Peter Lik actuellement en vente sur Art Brokerage. (1135) C’est terrifiant pour les acheteurs qui ont cru faire un investissement. https://www.artbrokerage.com/Peter-Lik

Pour finir, si je devais classer les sujets qui ont le plus de valeur à l’heure actuelle et dans l’ordre ce serait :

1. Les photos historiques dont les pionniers de la photographie eux-mêmes comme Gustave Legray ou Louis Daguerre.
2. Les personnalités : artistiques, philosophiques, religieuses ou politiques.
3. Les photos qui ont un intérêt visuel pour vous ou une performance technique, on peut citer Ansel Adams.

Hyperphoto, de l’idée aux plus grandes galeries

Hyperphoto, de l’idée aux plus grandes galeries